Bienvenue !

Bonjour et bienvenue !
Laissez-vous tenter par la rubrique "J'ai testé pour vous" : découvrons et cuisinons ensemble des produits inhabituels, étranges ou originaux !!
Pour le meilleur et pour le pire !

Vous pouvez aussi suivre ici les Aventures d'une novice, voyages et découvertes sur le thème de la cuisine.

Enfin, la catégorie des recettes "Sans cuisson" pour ceux qui n'ont pas de vraie cuisine, mais qui veulent se faire plaisir.

vendredi 27 novembre 2015

Blanquette de veau (carotte, oignons et champignons)


Ce week-end, je me suis lancée dans une recette classique, la blanquette, d'après la recette du livre En cuisine By Chef Simon, très intéressant parce qu'il explique plein de techniques. C'était délicieux, un plaisir de saucer son assiette ! Rappel, la cuisson est longue, compter 2h de préparation au moins.


Ingrédients (pour 6 personnes)
2 kg de viande de veau
300 g de carottes
4 oignons
3 blancs de poireau
1 bouquet garni
Pour accompagner
6 pommes de terre (ou du riz blanc)
250 g de champignons de Paris
300 g d'oignons grelots (sauciers)
Pour la sauce
70 g de beurre
90 g de farine
1,5 l de bouillon (récupéré après la cuisson de la viande)
100 g de crème double (j'ai pris du mascarpone)

Préparation
Couper les carottes en grosses rondelles, les oignons en 8 et les poireaux en tronçons. Couper la viande en morceaux.

Dans une cocotte, mettre les légumes, le bouquet garni et les morceaux de viande. Couvrir d'eau, porter à ébullition, puis réduire, et laisser mijoter à couvert pendant environ 1h30. Saler et poivrer en cours de cuisson.

Au bout d'une heure de cuisson, cuire les pommes de terre dans de l'eau bouillante salée pendant environ 30 min, puis les éplucher.

Préparer les oignons sauciers : les éplucher, les placer dans une casserole avec un morceau de beurre et du sel. Couvrir d'eau, porter à ébullition, réduire et laisser mijoter jusqu'à ce qu'il n'y ait presque plus d'eau dans la casserole.

Préparer les champignons : les nettoyer, puis les couper en deux. Dans une poêle, faire fondre un beau morceau de beurre, puis y faire dorer les champignons. Saler légèrement.

Quand la viande est cuite, à l'aide d'une écumoire, récupérer la viande et les carottes, puis filtrer le bouillon et en garder 1,5 l. Débarrasser les poireaux.

Dans la cocotte vidée et rincée, faire fondre le beurre, puis couper le feu. Ajouter la farine et faire un roux : mélanger le beurre et la farine avec un fouet jusqu'à obtenir une boule. Si nécessaire, rajouter de la farine. Ensuite, verser le bouillon et bien remuer pour obtenir une sauce homogène. Ajouter la crème et une pincée de noix de muscade, mélanger. Ajouter à la sauce la viande, les carottes, les oignons sauciers, les champignons et les pommes de terre. Servir aussitôt.


Bon appétit !!!

jeudi 26 novembre 2015

Crème de marrons à l'armagnac

L'autre jour, j'ai fait de la crème de marrons et j'ai voulu tester une recette avec ! Je l'ai trouvé très bonne... à partir du lendemain. Le jour-même, elle était écoeurante, mais elle s'est bonifiée avec le temps pour devenir délicieuse :)

Ingrédients (pour 6 verrines)
500 g de crème de marrons
2 feuilles de gélatine
40 cl de crème liquide bien froide
1/2 cuil à café de vanille en poudre
5 cl d'Armagnac


Préparation
Mettre à tremper la gélatine.

Dans une casserole, mélanger la crème de marrons et l'Armagnac. Bien remuer et faire chauffer doucement.

Pendant ce temps, battre la crème en chantilly bien ferme, y ajouter la vanille.

Quand la crème de marron est chaude, couper le feu, transférer dans un autre récipient et ajouter la gélatine. Dissoudre la gélatine dans la préparation, puis ajouter la chantilly. Répartir dans des verrines (mélanger pendant tout le temps de la mise en pot) et laisser prendre au frais toute la nuit.

Servir bien frais.


Bon appétit !!!

mercredi 25 novembre 2015

Taboulé au chou fleur

J'aime beaucoup le taboulé et j'aime aussi changer un peu la recette de temps en temps, histoire de ne pas se lasser. La recette du jour, conseillée par une amie d'après Marmiton, s'inspire du Taboulé classique, mais remplace la semoule par du chou fleur cru. Parfait pour une salade légère ou pour les intolérants au gluten !


J'avais quelques doutes en me lançant, mais je dois dire que j'ai vraiment beaucoup aimé ! C'est original, frais et délicieux. Comme pour le taboulé habituel, cette recette doit reposer longtemps au frais, idéalement toute une nuit, en remuant de temps en temps. Faite au dernier moment, elle est nettement moins bonne.


Ingrédients (pour 6 parts pour une entrée)
1 beau chou fleur
1 citron
2 belles tomates
1 oignon
10 cl d’huile d'olive
100 g de raisins secs
Pignons de pin
Menthe, coriandre et persil

Préparation
Mettre les raisins à tremper dans de l'eau.

Jeter les feuilles et le trognon du chou fleur, mixer les fleurs pour obtenir une poudre similaire à la semoule.

Ciseler les fines herbes, couper les tomates en petits dés. Presser le citron, émincer l'oignon très finement. 

Dans un saladier, mélanger le jus de citron, l'huile d'olive, du sel, du poivre, l'oignon et la tomate. Ajouter le chou fleur, les fines herbes et les raisins secs, bien mélanger.

Réserver au frais pendant plusieurs heures, idéalement toute la nuit, en remuant de temps en temps. Servir frais, parsemé de pignons de pin.


Bon appétit !!!

mardi 24 novembre 2015

One pot pasta façon Tex Mex (maïs, poivron, tomate, haricots rouges)

Nouvelle recette de "One pot pasta" avec une combinaison que j'aime beaucoup ! 


Pour mémoire, les "one pot pasta" consistent à cuire les pâtes et les autres ingrédients ensemble. Cette recette est meilleure mangée tout de suite, elle est moins bonne réchauffée !


Ingrédients (pour 4 personnes)
350 g de pâtes courtes
1 grosse boîte (500 g) de tomates pelées
300 g de maïs
1 poivron
1 oignon rouge
1 L de bouillon de légumes
2 petits piments
250 g de haricots rouges
Emmental râpé
Coriandre fraiche

Préparation
Couper le poivron en dés et émincer grossièrement l'oignon. Dans un fait-tout, mélanger les pâtes, les tomates pelées (les écraser pour les couper en morceaux), le maïs, le poivron, l'oignon, le piment, du sel, du poivre et un filet d'huile d'olive.


Porter à ébullition, puis laisser mijoter 10 min. Ajouter les haricots rouges et continuer la cuisson 2 min environ, jusqu'à ce que les pâtes soient cuites. Servir saupoudré de fromage râpé et de coriandre ciselée.


Bon appétit !!!

lundi 16 novembre 2015

Pâtes, boulettes de viande et sauce tomate


Délicieuse sauce maison pour les pâtes ! C'est très simple à réaliser, mais la cuisson prend un peu de temps...


Tiré du livre...



 Ingrédients (pour 6 personnes)
400 g de pâtes (Rigatoni, Penne Rigate, macaroni)
500 g de viande hachée
50 cl de coulis de tomate
1 carotte
1 branche de céleri
2 gousses d'ail
1 oeuf
1 bouquet de persil
1 branche de romarin
2 oignons
Farine
Parmesan

Préparation
Préparer les boulettes : dans un saladier, mélanger la viande hachée, le persil ciselé et l'ail écrasé. Ajouter l'oeuf, du sel et du poivre, bien remuer. Former des petites boulettes, les enrober de farine et les réserver.

Couper la carotte en dés, couper finement le céleri et émincer l'oignon. Hacher le romarin.

Dans une sauteuse, faire revenir l'oignon dans de l'huile pendant 2 minutes. Ajouter la carotte, le romarin et le céleri, chauffer quelques minutes puis ajouter les boulettes petit à petit pour les faire dorer. Ajouter le coulis de tomate, saler, poivrer et ajouter un peu de sucre pour couper l'acidité. Laisser mijoter à feu doux 40 min.

Quand la sauce est presque prête, cuire les pâtes, les égoutter et les ajouter à la sauce. Bien remuer, servir et parsemer de parmesan.


Bon appétit !!!

samedi 14 novembre 2015

Arroz con pollo (riz façon pilaf, poulet, poivron, petits pois, maïs, carotte) (Costa Rica)

L'autre jour, j'ai découvert le blog 196 flavors (disponible en français, comme son nom ne l'indique pas) qui propose des recettes du monde entier. Je l'ai trouvé très intéressant et j'ai voulu tester... J'ai opté pour une recette du Costa Rica.


La préparation prend un peu de temps, mais le bouillon peut se faire à l'avance et se réchauffer ensuite.

Ingrédients (pour 6 personnes)
500 g de riz long
300 g de blancs de poulet 
1 branche de céleri
2 carottes
300 g de maïs
2 poivrons
1 petite boîte de petits pois
3 oignons
2 tomates
4 gousses d'ail
Persil et coriandre frais

Préparation
Préparer le bouillon : dans une grande cocotte, verser 1,5 l d'eau et le poulet, porter à ébullition. Ajouter un poivron couper en gros morceaux, 2 oignons, 1 gousse d'ail, 1 carotte coupée en rondelles et la moitié du céleri. Saler et poivrer, réduire le feu et laisser mijoter 1h30.

Récupérer le poulet et passer le bouillon au chinois.

Couper le poulet en dés, ainsi que le poivron, le reste du céleri et la carotte. Peler les tomates et les couper en dés. Ecraser une gousse d'ail.

Réchauffer le bouillon. Dans une cocotte, faire revenir l'oignon dans l'huile, puis ajouter les légumes, l'ail et le riz cru. Laisser chauffer 2 min en remuant, puis verser le bouillon. Laisser le riz absorber l'eau, puis ajouter le poulet, les petits pois et le maïs, couvrir et laisser cuire à feu très doux une quinzaine de minutes (jusqu'à ce que le riz soit cuit). 

Parsemer de persil et de coriandre et servir aussitôt.


Bon appétit !!!

vendredi 13 novembre 2015

Crème de marrons (Confiture de châtaignes)


L'autre jour, lors d'une balade dominicale entre amis (c'est avec ce genre de phrases qu'on se rend compte qu'on vieillit !!!), nous avons ramassé je ne sais plus combien de kilos de châtaignes. L'occasion de m'essayer à mes premières confitures maison... 


J'ai trouvé la recette chez Gustave, elle n'est pas très compliquée en soi, et j'ai vraiment retrouvé le goût que je cherchais, mais j'ai quand même passé quelques heures devant la télévision à éplucher les châtaignes! Quoi de mieux pour occuper un week-end pluvieux, me direz-vous !


Ingrédients
1 kg de châtaignes (poids épluché)
800 g de sucre
25 cl d'eau
Vanille (2 gousses ou 1/2 cuil à café de vanille en poudre)

Préparation
Entailler toutes les châtaignes, puis les faire bouillir dans une gamelle d'eau pendant 10 min. Laisser refroidir un moment, puis enlever l'écorce (laisser la seconde peau, qui s'enlèvera plus facilement ensuite).

Remettre dans le fait-tout, recouvrir d'eau, faire cuire 40 min à feu doux. Egoutter, laisser refroidir un moment, puis enlever la peau. Ecraser les fruits en purée.

Préparer la confiture : commencer par stériliser les pots et les couvercles en les plongeant dans l'eau bouillante.

Dans un fait-tout, mélanger l'eau, le sucre et la vanille, laisser chauffer à feu doux pour obtenir un sirop, puis porter à ébullition jusqu'à ce que la surface du sucre se couvre de bulles blanches.

Ajouter les châtaignes et laisser cuire 5 min sans cesser de remuer. (La confiture peut sembler encore très liquide, mais elle va prendre un peu en refroidissant.) Verser dans les pots, bien refermer et retourner jusqu'à ce que la confiture ait fini de refroidir.


Bon appétit !!!

jeudi 12 novembre 2015

Poulet du General Tso (poulet frit à l'orange) (Etats-Unis)

L'autre jour, je regardais un documentaire sur ce plat, très courant aux Etats-Unis et soit-disant un classique de la cuisine chinoise... Et ce documentaire expliquait que ce plat n'est en fait pas chinois, mais qu'il a été créé par des immigrés chinois pour adapter leurs plats aux goûts américains... (Le documentaire expliquait aussi pourquoi les restos chinois sont aussi populaires aux Etats-Unis, c'était très intéressant.) Bref, évidemment, une fois le film terminé, j'ai eu envie de tester la recette.


Résultat, j'ai beaucoup aimé, un sucré salé original qui demande un peu de temps de préparation.


Ingrédients (pour 4 personnes)
400 g de blancs de poulet
Le jus d'une orange
Huile de tournesol
1 gousse d'ail
3 cuil à soupe de sauce soja
2 cuil à soupe de vinaigre de riz
1 cuil à soupe d'huile de sésame
3 piments séchés
1 petit morceau de gingembre
2 cuil à soupe de sucre
Farine
Maïzena
3 oignons nouveaux
Graines de sésame

Préparation
Couper le poulet en dés. Dans un plat, mélanger la moitié du jus d'orange, du sel et du poivre, enrober le poulet et laisser mariner 15 min en remuant régulièrement.

Pendant ce temps, préparer la sauce : mélanger la sauce soja, le vinaigre de riz, l'huile de sésame, 12 cl d'eau, le sucre, le reste du jus d'orange et 1 cuil à soupe de Maïzena. Bien remuer et réserver.

Râper le gingembre. Verser de la Maïzena dans un bol et de la farine dans un autre.

Quand le poulet a fini de mariner, enrober de Maïzena, puis de farine. Faire chauffer de l'huile dans une sauteuse et faire frire le poulet jusqu'à ce qu'il soit bien doré (ne pas trop tasser les morceaux, il vaut mieux le faire en plusieurs fois.

Dans une poêle, faire chauffer la sauce, y ajouter les piments, le gingembre et la partie blanche des oignons, faire revenir 2 min puis ajouter le poulet pour l'enrober de sauce.

Servir aussitôt avec du riz blanc et parsemé de graines de sésame et du vert des oignons nouveaux (ce n'est pas la saison, j'ai donc utilisé de la ciboulette).


Bon appétit !!!

mercredi 11 novembre 2015

Kartoffelsalat - salade de pommes de terre (Allemagne)

Voici un nouveau classique, mais de la cuisine allemande, ce coup-ci. J'aime beaucoup cette recette, parfumée et épicée. Elle est très simple, mais pensez à la préparer à l'avance, car elle doit reposer environ 3 heures pour un résultat plus parfumé !


Ingrédients (pour 4 personnes)
1 kg de pommes de terre
1 cuil à soupe de cumin
2 échalotes
10 cl d'huile de tournesol
10 cl de bouillon de légumes
5 cl de vinaigre de cidre
2 cuil à soupe de moutarde
2 gousses d'ail
Ciboulette

Préparation
Faire cuire les pommes de terre dans une gamelle d'eau salée avec le cumin pendant une trentaine de minutes.

Pendant ce temps, préparer la sauce : hacher les échalotes, les dorer dans l'huile, puis ajouter le bouillon. Porter à ébullition, puis ajouter le vinaigre, la moutarde et du poivre. Baisser le feu et laisser réduire une dizaine de minutes, puis couper le feu.

Quand les pommes de terre sont prêtes, les éplucher et les couper en rondelles. Mélanger avec la sauce, ajouter la ciboulette ciselée et laisser reposer à température ambiante pendant au moins 2-3 heures en remuant de temps en temps pour bien répartir la sauce.


Bon appétit !!!

lundi 9 novembre 2015

Boeuf sauce marchand de vin (steak, échalotes, vin rouge)

J'ai testé cette recette pour finir la bouteille de vin de mon boeuf bourguignon.. simple à réaliser, plutôt rapide... et un vrai régal ! C'est une recette très classique, mais pour une bonne raison ! La qualité du steak joue aussi beaucoup dans la réussite de ce plat...


Je l'ai accompagné de haricots verts, mais vous pouvez aussi mettre du riz, des pâtes, des pommes de terre rissolées...

Ingrédients (pour 2)
2 beaux steaks
25 cl de vin rouge
100 g de beurre
4 échalotes
1 cuil à café de fond de veau

Préparation
Couper les échalotes en fines rondelles. Les faire revenir dans 20 g de beurre et les faire suer 5 min. Déglacer avec le vin rouge, laisser réduire 15 min à feu doux.

Délayer le fond de veau dans 10 cl d'eau chaude. Quand le vin a bien réduit, ajouter aux échalotes et faire réduire à nouveau. Poivrer.

Dans une autre poêle, faire fondre un autre morceau de beurre et cuire les steaks. Saler et poivrer. 

Quand la sauce a bien réduit, ajouter 40 g de beurre pour lier la sauce. Quand elle a la consistance souhaitée, maintenir chaud à feu très doux jusqu'à ce que les steaks soient cuits, puis les napper de sauce et servir aussitôt.


Bon appétit !!!

mardi 6 octobre 2015

Boeuf bourguignon, carottes et champignons

La semaine dernière je lisais et regardais le film Julie & Julia pour la énième fois. Julia Child, l'une des protagonistes, est un peu la Maïté locale, celle qui a appris la cuisine française aux Américains. Dans le livre et surtout dans le film, on nous parle beaucoup de SA recette de boeuf bourguignon, ce qui a bien sûr piqué ma curiosité. 


Dans ma famille, on n'est pas trop vin rouge, et je suis même pas sûre d'avoir déjà mangé du boeuf bourguignon avant aujourd'hui, mais j'ai décidé de me lancer et après avoir consulté je ne sais combien de recettes sur internet sans savoir laquelle choisir, j'ai trouvé la recette de Julia en français sur le blog Beau à la louche. Allons-y, ça me semblait cohérent de commencer par la recette de Julia Child.

Signe du destin, j'allais chez mon boucher demander conseil sur la meilleure viande à choisir et j'ai été accueillie par un panneau indiquant Promo sur le bourguignon. Je n'avais plus le choix, on se lance ! Le boeuf bourguignon n'est pas précisément connu pour être une recette expresse (en revanche, ça se prépare à l'avance et/ou se réchauffe sans problème), prévoyez 2h30 à 3h de cuisson au four. L'avantage, c'est qu'une fois que tout est dans la cocotte, ça se débrouille plus ou moins tout seul et ça embaume dans la maison.


Pour accompagner la recette, d'une part, des champignons, d'autre part, j'ai décidé d'ajouter plus de carottes pour avoir des légumes, et vous pouvez ajouter des pâtes, des Spaetzle, du riz ou des pommes de terre (entières ou en purée). Je vous conseille vraiment les carottes, elles étaient excellentes. La recette entière d'ailleurs était un régal!

Ingrédients (pour 6 personnes)
1 kg de boeuf*
2 belles tranches de poitrine, si possible fumée
Une dizaine d'oignons grelots (ou sauciers)
1 branche de céleri
5 carottes
1 bouteille de Bourgogne
1 cube de bouillon de boeuf
2 branches de thym
1 feuille de laurier
2 gousses d'ail
1 petite boîte (70 g) de concentré de tomate
2 cuil à soupe de farine
Beurre
Persil
Pour les champignons
500 g de champignons de Paris 
50 g de beurre (au moins)

*Demandez conseil à votre boucher pour le morceau à choisir.

Préparation
Préchauffer le four à 225°.

Couper le boeuf en gros morceaux d'environ 5 cm de côté (mon boucher l'a fait pour moi) et les essuyer avec de l'essuie-tout. Couper la poitrine en lardons. Couper les carottes en biseau (= en rondelles, mais de biais). Ne les coupez pas trop fines, sinon elles risquent de fondre. Eplucher les oignons, les laisser entiers. Effiler le céleri et l'émincer finement. Diluer le bouillon dans 500 ml d'eau chaude.

Dans une cocotte, faire fondre un morceau de beurre et y faire dorer les lardons. Les réserver, mettre les morceaux de boeuf à dorer sur toutes les faces. Vous pouvez le faire en plusieurs fois. Réserver avec les lardons. Remettre du beurre et faire revenir le céleri, l'oignon et la carotte. Remettre la viande et les lardons, saupoudrer avec la farine. Enfourner sans couvrir pendant 4 min. Sortir du four, remuer et remettre au four 4 min.

Sortir du four, régler le four à 150°. Verser le vin et couvrir de bouillon. Ajouter les gousses d'ail (épluchées), le laurier, le concentré de tomate. Poivrer. Couvrir et enfourner.

Laisser cuire au moins 2h30 à couvert. Vérifier que la préparation mijote bien, sinon remonter un peu le feu.

30 min avant de manger, préparer les champignons : Les essuyer avec un essuie-tout humide, puis les couper en 2. Faire fondre du beurre dans une sauteuse et les faire dorer à feu vif une dizaine de minutes. Ne pas en mettre trop d'un coup, sinon ils ne doreront pas : je l'ai fait en deux fois.

Quand le boeuf est cuit, le sortir du four et avec une écumoire, récupérer le contenu de la cocotte. Porter le bouillon à ébullition pendant un moment pour faire réduire et épaissir la sauce. 

Préparer l'accompagnement (pâtes, Spaetzle, riz ou pommes de terre (entières ou en purée). Remettre tout dans la sauce, ainsi que les lardons, et refaire mijoter le tout ensemble jusqu'au moment de servir. Servir parsemer de persil ciselé.


Bon appétit !!!

lundi 5 octobre 2015

Quiche au chèvre, bacon et oignons rouges

Que faire à un fanatique de tartes, de chèvre et de viande ? Mélanger les trois en même temps, bien sûr. Un régal, les oignons étaient fondants et le chèvre et le bacon avaient parfumé la pâte. Recette expresse parfaite pour un soir, ceci dit je l'ai trouvée meilleure le lendemain midi, car l'oignon avait parfumé l'ensemble.


Recette trouvée chez Cuisine de tous les jours.


Ingrédients (pour 4 personnes)
1 pâte feuilletée
Une bûche de chèvre
Une dizaine de tranches de bacon
2 oeufs
25 cl de crème liquide
1 gros oignon rouge
Persil

Préparation
Préchauffer le four à 200°.

Foncer le moule avec la pâte feuilletée, piquer le fond à la fourchette.

Couper une dizaine de tranches de chèvre, les envelopper de bacon et les répartir au fond du moule. Ensuite, couper les oignons en fines rondelles et les répartir dessus.

Battre les oeufs et la crème, poivrer et répartir sur l'ensemble. Ciseler le persil et parsemer la quiche.

Enfourner et cuire 25-30 min. Servir tiède ou froid, accompagné de salade.


Bon appétit !!!

samedi 3 octobre 2015

Poisson et crevette, carottes et haricots verts à la sauce aigre douce


Pour aujourd'hui, une petite recette de poisson originale et très bonne ! Parfait pour un soir, car ce n'est pas long à préparer.


 Trouvé dans le livre Wok de Marabout.

Ingrédients (pour 2 personnes)
2 filets de poisson blanc (lotte, aiglefin, cabillaud)
Une dizaine de crevettes
3 carottes
1 petite boîte (200 g) de haricots verts
1 oignon
Un petit morceau de gingembre
Coriandre fraîche
Pour la sauce
1 cuil à café de fumet de poisson en poudre
3 cuil à soupe de sauce soja
3 cuil à soupe de concentré de tomates
1 cuil à soupe de vinaigre
1 cuil à soupe de sucre en poudre
2 cuil à café de Maïzena
1/2 cuil à café de piment en poudre

Préparation
Délayer le fumet de poisson dans 150 ml d'eau chaude. Ajouter tous les autres ingrédients de la sauce, poivrer, remuer et réserver.

Décortiquer les crevettes. Couper le poisson en gros dés. Emincer l'oignon. Couper les carottes en petits bâtonnets d'environ 4 cm de long. Râper le gingembre.

Dans un wok ou une sauteuse, faire chauffer de l'huile. Faire dorer les oignons, puis ajouter le poisson et les crevettes. Faire chauffer environ 2 min, puis ajouter les légumes et le gingembre, chauffer encore 2-3 min avant d'ajouter la sauce. Porter à ébullition, puis laisser mijoter à feu moyen env. 5 min, jusqu'à ce que le poisson soit cuit. 

Servir aussitôt parsemé de coriandre fraîche.


Bon appétit !!!

vendredi 2 octobre 2015

Panna cotta au basilic et à la figue de barbarie


J'ai refait une recette déjà testée ICI, mais en changeant de fruit. Je dois dire que les figues de barbarie en question avaient de trop gros pépins, donc je préfère la version mangue. A noter que cette panna cotta est vraiment meilleure avec les fruits, éviter de la servir nature, elle risque d'être un peu trop écoeurante.

Ici la version à la mangue
Préservez vos mains, renseignez-vous sur la figue de barbarie avant d'en acheter :) Je vous en avais parlé ici !


Ingrédients (pour 4 personnes)
400 g de figue de barbarie
1 branche de basilic
30 cl de lait fermenté
10 cl de crème liquide
200 g de lait concentré sucré
4 feuilles de gélatine

Préparation
Faire tremper les feuilles de gélatine dans de l'eau froide.

Dans une casserole, faire chauffer doucement la crème et les feuilles de basilic. Quand la crème commence à frémir, couper le feu, ajouter le lait concentré et laisser infuser une dizaine de minutes. Remettre à frémir, puis couper le feu. Retirer les feuilles de basilic. Ajouter les feuilles de gélatine et remuer jusqu'à ce qu'elles soient dissoutes. Ajouter le lait fermenté, bien remuer et répartir dans des verrines. Réserver au frais pendant 2 heures ou jusqu'à ce que la crème ait pris.

Au moment de servir, prélever la chair des figues, l'écraser et la répartir dans les verrines (ou avec les crèmes démoulées dans des assiettes à dessert). Servir bien frais.


Bon appétit !!!

Gaufres aux pommes de terre, crème ciboulette et saumon fumé


Petite recette fantaisie pour aujourd'hui, une espèce de croisement entre la gaufre, l'omelette aux pommes de terre et le paillasson. Amusant à réaliser, original et très bon. Un jeu d'enfants à réaliser.


(Bon, j'adore la ciboulette, donc chez moi, c'est plutôt "ciboulette à la crème" que crème ciboulette, mais chacun fait comme il veut.)

Ingrédients (pour 2 personnes, 2 gaufres par personne)
400 g de pommes de terre
300 g de crème fraîche
3 oeufs (2 jaunes et 1 oeuf entier)
4 tranches de saumon fumé
1 botte de ciboulette
1 cuil à café de jus de citron

Préparation
Ciseler la ciboulette. Peler les pommes de terre, les peler puis les râper. Se débarrasser d'autant d'amidon (le "jus") que possible. Mélanger avec 150 g de crème, 2 jaunes d'oeuf et un oeuf entier et un peu de ciboulette. Poivrer.

Diviser cette préparation en 4 et cuire 4 gaufres. Quand les premières sont cuites, les couvrir pour les maintenir au chaud jusqu'à ce que le reste soit prêt.

Pendant ce temps, mélanger le reste de crème avec la ciboulette, le jus de citron et du poivre. Réserver au frais.

Quand les gaufres sont cuites, les servir avec une tranche de saumon fumé et un peu de crème ciboulette.


Bon appétit !!!

mardi 29 septembre 2015

Tajine de poulet aux kumquats confits, pommes de terre, courgette, carottes, olives et amandes

J'ai craqué sur ce joli plat à tajine... Et donc je me suis lancée... 


J'avais déjà fait des tajines dans des sauteuses, mais là j'ai dû apprendre un nouveau fonctionnement. Traduction... il se peut que j'aie légèrement cuit une partie du bouillon directement sur ma plaque... (Le bouillon, s'il y en a trop, remonte et déborde.) Mais bon, c'est comme ça qu'on apprend. 

Pour ce qui est de la recette en elle-même, un délice, très parfumé. A noter que la cuisson est un peu longue, environ 1 heure, mais ça cuit "tout seul", il suffit juste de vous assurer qu'il reste du bouillon pour que le plat n'attache pas).


Je vous avais déjà parlé des kumquats ici. Si vous ne trouvez pas de kumquats confits (vraiment, vous ne faites aucun effort :), vous pouvez prendre un citron confit à la place.

Ingrédients (pour 4 personnes)
8 pilons de poulet
400 g de pommes de terre
3 courgettes
200 g de kumquats confits
2 carottes
2 oignons
Une vingtaine d'olives
50 g d'amandes
2 cubes de bouillon
1 bouquet de coriandre

Préparation
Emincer les oignons. Oter la peau du poulet. Couper les courgettes et les carottes en fines lamelles. Peler les pommes de terre. Diluer le bouillon dans de l'eau chaude.

Dans une sauteuse/un plat à tajine, faire chauffer de l'huile et y faire dorer l'oignon. Ensuite, ajouter le poulet et laisser dorer une dizaine de minutes.

Ajouter les pommes de terre, puis les courgettes, carottes, kumquats, olives et amandes. Ajouter du bouillon (pas trop si vous utilisez un plat à tajine pour la première fois, sous peine de débordement), environ 50 cl si vous avez une sauteuse. Couvrir et laisser mijoter environ 1 heure (jusqu'à ce que les pommes de terre soient cuites). Vérifier de temps en temps qu'il reste du bouillon pour que le plat n'attache pas. Servir aussitôt.


Bon appétit !!!

lundi 28 septembre 2015

"Ragù alla Bolognese" : sauce bolognaise (viande hachée, tomate, carotte, céleri) (Italie)

J'ai l'impression que cette année a été une année à tomates... Mes parents m'en ont donné pas mal de leur jardin, j'ai donc décidé d'en faire de la sauce bolognaise. Comme ça prend beaucoup de temps à préparer, j'en ai fait une grande quantité et j'en ai ensuite congelé plusieurs pots. La cuisson a embaumé toute la maison, c'était un régal ! 


Ai-je besoin de dire que le jeu en vaut la chandelle et que cette sauce était bien meilleure que ce qu'on peut acheter en magasin... Je n'étais déjà pas fan de la sauce industrielle que je trouve peu digeste, mais là, je crois que j'aurai bien du mal à en racheter à l'avenir. J'ai suivi la recette du blog Mangiare Ridere, au style inimitable, dont je vous recommande la lecture !


Comme je le disais, la sauce met du temps à réduire (je dirais une bonne heure), prévoyez donc une après-midi de folie aux fourneaux, mais pendant cette heure, vous pouvez aussi faire autre chose (complètement au hasard, trier et ciseler 1 kg de ciboulette fraîche pour en congeler pour l'hiver) du moment que vous restez dans le coin pour remuer très régulièrement votre préparation. 


Ingrédients (pour environ 5 pots de type pots de confiture)
1 oignon
1 branche de céleri
2 carottes
1 feuille de laurier
700 g de viande de boeuf hachée
300 g de viande de porc nature hachée*
1 kg de tomates**
20 cl de vin rouge
Une petite boite = 70g de concentré tomates

*Pour la viande de porc, j'ai acheté des saucisses de porc les plus natures possibles, que j'ai ensuite "déboyautées". Ou demandez carrément de la chair à saucisse nature à votre boucher.
** Pour les tomates, choisissez-les fraîches si elles sont parfumées (inutile d'acheter 1 kg de tomates "carton" et qui n'ont jamais vu le soleil du supermarché), sinon, préférer des tomates en conserve qui sont généralement conditionnées à maturité et ont plus de goût.

Préparation
Si vous avez des tomates fraîches, faire chauffer une casserole d'eau bouillante et y plonger les tomates pour les peler. Les réserver en les égouttant un peu si elles ont rendu trop d'eau.

Emincer l'oignon, effiler le céleri et éplucher la carotte, couper le céleri et la carotte en tout petits morceaux.

Dans une cocotte, faire chauffer de l'huile, puis y faire dorer l'oignon avec le laurier. Ensuite, ajouter la carotte et le céleri, laisser cuire 5 min.

Emietter les deux viandes, puis les ajouter à la cocotte. Laisser cuire à feu moyen en remuant régulièrement, jusqu'à ce que la viande ait bruni. Ensuite, ajouter le vin rouge et laisser réduire (il faut que le liquide disparaisse). 

Ajouter la moitié des tomates, bien remuer et laisser réduire à feu moyen en remuant régulièrement pour que la préparation n'attache pas. Poivrer (je n'ai pas eu besoin de saler). Quand la sauce a bien réduit, ajouter le reste des tomates et recommencer. Suivant l'acidité de la préparation, ajouter un peu de sucre (je n'ai pas eu besoin de le faire, mais je suppose que ça dépend des tomates que l'on a).

Votre sauce est prête quand elle a bien épaissi (il ne faut pas non plus laisser évaporer toute l'eau sous peine d'avoir une sauce un peu trop sèche). Vous pouvez alors couper le feu et la déguster avec des pâtes ou la mettre en pots.


Bon appétit !!!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...